Nouveau
Élevage bio : des pratiques cadrées par un cahier des charges
L’élevage biologique est basé sur deux grands principes que sont : le lien au sol et le respect du bien-être animal.
La qualité de l’alimentation prend une part importante dans la conduite d’un troupeau. Elle reste le principal facteur de pathologie (52%) dans les élevages (source GIE Zone Verte).

La prophylaxie passe d’abord par la mise en place de mesures de prévention :

  • icones_peda Sélectionner des races adaptées : il est conseillé à l’éleveur de tenir compte de plusieurs critères : adaptation aux conditions locales, vitalité et résistance à certaines maladies et problèmes sanitaires.
  • icones_peda Les pratiques de gestion des élevages : Quelques exemples issus du cahier des charges favorisant la santé des animaux :
    - Respect des rythmes naturels de l’animal (éclairages …).
    - La reproduction recourt de préférence à des méthodes naturelles même si l’insémination artificielle est autorisée. Elle ne peut faire appel à des traitements à base d’hormones ou substances analogues.
    - Clonage et transfert d’embryon interdits.
    - L’attache ou l’isolement des animaux d’élevage sont autorisés uniquement pour des raisons sanitaires, de sécurité ou de bien être et pour une durée déterminée.
  • icones_peda Soigner la qualité des aliments : l’intégralité des surfaces destinées à l’alimentation des animaux doit être bio, accès aux pâturages …
  • icones_peda Respecter une densité d’élevage adéquate et un logement adapté offrant de bonnes conditions d’hygiène et de bien-être : les pratiques d’élevage et les conditions de logements répondent aux besoins de développement des animaux, ainsi qu’à leurs besoins physiologiques et éthologiques.
    Les animaux ont un accès permanent à des espaces de plein air, de préférence des pâturages. Les bâtiments disposent d’une aération et d’un éclairage naturels abondants et permettent aux animaux d’effectuer tous leurs mouvements physiologiques.
  • icones_peda Prévoir des parcours et pâturages bien drainés.
  • icones_peda Observer régulièrement le comportement des animaux.

En curatif, sont utilisés, en priorité les traitements homéopathiques et phyto-thérapeutiques

  • icones_peda L’homéopathie : une médecine alternative utilisant de très faibles doses d’agents qui provoquent des symptômes similaires à ceux de l’agent pathologique, ce qui encourage l’organisme à se défendre lui-même contre la maladie
  • icones_peda La phytothérapie : une médecine à base de plantes et d’extraits de plantes