Nouveau
Agenda
Mon espace
  • Veuillez vous identifier !


Communiqué de presse

Publication de l’Observatoire régional 2017 et lancement du Printemps BIO

Le Printemps Bio a atteint sa majorité et pour lancer la 18ème édition de cette période festive dédiée à l’agriculture biologique (qui aura lieu du 1er au 15 juin), l’Agence bio publie aujourd’hui les chiffres de l’Observatoire National de l’AB. Dans le même temps, les Observatoires Régionaux, dont le GAB IdF pour la région parisienne, publient leurs analyses de l’évolution l’AB.

L’équivalent de 9 terrains de foot s’engagent en bio chaque jour en Île-de-France + 19% de surfaces engagées en bio en 2016 soit 2137 ha, ce chiffre est en constante augmentation depuis ces 3 dernière années (+8% en 204, +17% en 2015) + 215% de surfaces bio ou en conversion en 10 ans ; Plus de 30 agriculteurs installés ou convertis à l’AB en 2016 (9 installations et 22 conversions)
Et cette dynamique ne semble pas prête de stagner. Sur le terrain, les conseillers du GAB IdF voient le nombre d’accompagnement exploser : + 40% de candidats à l’installation, + 75% de porteurs d’un projet de conversion et les visites sur les fermes de démonstration ont triplé en 2016. Au delà des diagnostics de faisabilité, des formations, de l’accompagnement sur la réglementation, les aides, la commercialisation, une plate-forme internet dédiée à l’accompagnement des projets d’installation et conversion à la bio vient de paraître.www.produire-bio.fr est un site ressources qui s’appuie sur 40 ans d’expérience du réseau FNAB.
L’AB en plein développement dans l’Essonne notamment Si la Seine et Marne reste le département concentrant le plus de fermes bio, les autres départements sont dans une dynamique de croissance importante + 29% de surfaces conduites en bio dans le 91 dont près de 8% des fermes sont engagées en bio Les Yvelines ne sont pas en reste avec désormais 4% de sa Surface Agricole Utile (SAU) cultivée en bio Quant au Val D’Oise, pour la 1ère fois depuis plus de 10 ans, il voit sa surface augmenter, et ce de 19%. Ce développement est en cohérence avec les politiques publiques territoriales. L’Essonne, par exemple, fait le lien entre aménagement du territoire et alimentation des collèges en menant un programme volontariste d’introduction de produits bio locaux dans les menus des restaurants scolaires.
Un travail de terrain pour adapter les productions aux besoins des franciliens 72% des franciliens ont consommé bio en 2016 (chiffres du baromètre Agence bio - nov 2016). Ces mêmes franciliens souhaitent également consommer local. Le GAB IdF a pour vocation d’accompagner cette agriculture de demain, de l’encourager, en suscitant des vocations répondant aux besoins des franciliens. Ainsi, par ex, le GAB IdF a mené, en 2015, des actions de sensibilisation spécifiquement en arboriculture et élevage bovin laitier. Ces deux productions sont en déclin en ÎdF ; en contradiction totale avec l’explosion de la demande en fruits et en produits laitiers bio. Résultats en 2016 : les surfaces en arboriculture et la production laitière conduites en bio ont plus que doublé en un an ! Ce même travail est mené aujourd’hui en aviculture. Bientôt des oeufs et des volailles bio seront disponibles en plus grande quantité en IdF !
Qui sont les agriculteurs bio d’Ile-de-France ?
Découvrez le lors du Printemps Bio, du 1er au 15 juin Marché Bio, Biotonomes dans les magasins Biocoop, fermes ouvertes, tout le programme des animations est disponible sur http://www.labiodes4saisons.eu En Ile-de-France, Plaine de Vie, association d’insertion par le maraîchage bio, ouvrira ses portes le 3 juin à Ezanville (95). AU programme : vente de plants, repas partagé, tombola ... La Bergerie Nationale (Rambouillet - 78), au cœur du domaine national (ex résidence présidentielle), vous ouvre ses portes pour la 1ère fois dans le cadre de la fête du lait bio, avec un petit déjeuner à la ferme dimanche 4 juin.
Vous pouvez découvrir également les visages de l’agriculture biologique francilienne sur la chaîne Youtube du GAB IdF. Fermes pédagogiques, paysans-boulangers, anciens ingénieurs qui s’installent, agriculteurs livrant la restauration collective, de nombreux courts-métrages illustrent la diversité de l’AB francilienne.
Téléchargez l’Observatoire complet de l’AB en Ile-de-France à fin 2016
Contact presse : Angélique Piteau : 06 86 64 21 11 ; a.piteau@bioiledefrance.fr
A lire dans cet espace
  • Chasse aux richesses BIO

    La douzième édition du Printemps BIO se tiendra la première quinzaine de juin 2011. Cette période est l’occasion, pour les consommateurs, d’aller à la rencontre des agriculteurs biologiques proches de chez eux et d’en savoir un peu plus sur les pratiques de ce mode de production respectueux de l’environnement.

  • Printemps BIO : L’AB en IdF

    + 55% d’exploitations Bio en France en 2 ans, qu’en est-il en Ile-de-France au plus proche des consommateurs ? Pour le lancement du Printemps Bio, l’Agence Bio a organisé hier une conférence de presse pour faire le point sur la situation de l’agriculture bio en France et sur le grand nombre d’événements qui se dérouleront aux 4 coins de l’hexagone la première quinzaine de juin (le détail des chiffres dans le dossier de presse et des animations sur :www.printempsbio.com).

  • Dossier de presse du Printemps BIO IdF

    + 55% d’exploitations Bio en France en 2 ans, qu’en est-il en Ile-de-France au plus proche des consommateurs ? Pour le découvrir, le GAB vous invite à un point presse lors de l’AG du GAB IDF, le 6 juin. Ce dossier de presse précise également l’ensemble du programme Printemps Bio IdF, par département.

  • DP - AG du GAB : un point sur l’AB

    Dans le cadre de l’Assemblée Générale du GAB ce point presse fait le point sur : > La situation de l’agriculture biologique en Ile-de-France et détaillée par département > Les outils de développement de l’agriculture biologique existant dans la région > Le grand nombre d’événements qui se dérouleront en Ile-de-France la première quinzaine de juin à l’occasion de la saison Printemps Bio 2011.

  • Stéphane Le Foll affiche ses « AMBITIONS BIOLOGIQUES »

    Stéphane Le Foll affiche ses « AMBITIONS BIOLOGIQUES », maintenant les politiques publiques doivent soutenir clairement le développement de la filière bio pour toute la mandature

  • Etude OGM : la filière bio demande une réorientation des crédits publics

    Après les révélations de l’étude sur les OGM, l’argent public doit maintenant être réorienté vers les filières agroécologiques alternatives, l’agriculture biologique en tête.

  • Conférence environnementale : faire des filières agriculture biologique le moteur de la transition écologique de l’agriculture

    La Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique des régions de France, qui représente 10 000 paysans bio en France et le Synabio qui représente 50% des entreprises françaises engagées dans la transformation et la distribution de produits bio se sont positionnés sur les enjeux de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre prochains.

  • Conférence presse FNAB du 10 septembre 2012

    Sommes-nous prêt à vouloir réconcilier économie et environnement ? Peut-on recréer de l’emploi agro-alimentaire en France d’une manière durable ? ....

  • Epandages aériens de pesticides : nous demandons une réelle interdiction !

    En 2010, la loi Grenelle II posait le principe de l’interdiction des épandages aériens, sous réserve de dérogations exceptionnelles. Deux ans plus tard, les préfectures délivrent encore de très nombreuses dérogations, si bien que sur certains territoires, l’exception devient la règle !

  • Quand le "Nouvel Obs" dérape sur "l’Utopie du bio"

    Dans son numéro du 1er novembre (n°2504), le Nouvel Observateur publie un article intitulé "l’utopie du bio" dont l’argumentation caricaturale est entièrement basée sur les éléments des consultants de l’agro-alimentaire industrielle et des pesticides. Une manière pour le magazine de contre balancer son engagement - respectable - en faveur de l’étude du Professeur Gilles-Eric Séralini.

  • Produire plus avec moins mais mieux ?

    François Hollande a déclaré au salon de l’élevage en septembre qu’il fallait "Produire plus et mieux mais pas comme avant" en précisant que la France devait "nourrir le monde".

  • Le Sénat publie un rapport d’information sur les pesticides en France qui préconise un soutien renforcé à l’AB

    Le rapport d’information de la Mission commune d’information sur les pesticides n° 42 tome I (2012-2013), portée notamment par Nicole Bonnefoy, a été publié le 10 octobre 2012.

  • Conseil des ministres de l’agriculture : le verdissement de la PAC vaut-il encore 77 milliards d’euros ?

    Lors de sa réunion du 28 novembre, le Conseil des ministres de l’agriculture des 27 a conforté le détricotage des propositions en faveur d’une Politique agricole commune plus verte.

  • Publication des chiffres clés de l’AB en IdF

    Comment bien connaître et suivre le dynamisme et la diversité des exploitations biologiques franciliennes : les personnes, les productions, les structures ? "Les Chiffres Clés de l’AB en IdF" présente typologie des fermes bio franciliennes, leurs surfaces, les volumes produits, l’évolution de ces données au cours des dernières années, les circuits de commercialisation empruntés par les agriculteurs bio …

  • Encourager l’AB pour protéger l’eau

    Lyonnaise des Eaux et le Groupement des Agriculteurs Biologiques signent une convention de partenariat de 5 ans pour développer l’agriculture biologique sur un territoire couvrant 11 communes des Yvelines.

  • Vision de l’agriculture biologique en 2015

    Selon une étude du Centre d’études et de prospective (organisme de veille, d’étude, de prospective et d’évaluation du Ministère de l’agriculture), publiée en septembre 2012, les surfaces bio françaises pourraient doubler d’ici 2015.

  • La Bio en bonne voie

    L’Agence Bio vient de présenter les dernières évolutions du secteur de l’agriculture biologique portant sur le 1e semestre 2012.

  • Le projet de la bio pour la France

    Le président de la Fnab, Dominique Marion, revient sur la journée du 18 décembre 2012 où Stéphane Le Foll a présenté son projet agro écologique pour la France.

  • Quand les producteurs bio financent l’interprofession laitière conventionnelle…

    Suite à la réunion de la « commission bio » du Centre National interprofessionnel de l’Économie Laitière (CNIEL) du 29 janvier 2013 la FNAB dénonce une imposture économique et institutionnelle. — -

  • CP - L’agriculture française a-t-elle évolué depuis la création du Salon de l’Agriculture ?

    Le Salon de l’Agriculture fête ses 50 ans cette année. L’occasion de faire le point sur l’agriculture en France. Quelle était la situation de l’agriculture en 1963, en pleine révolution verte ? Et aujourd’hui, alors que le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll travaille à une nouvelle dynamique « produisons autrement » et à la construction d’un projet national « Ambition Bio 2017 », où en est l’agriculture biologique ?

  • IFOAM France – 10 ans de concertation pour la Bio

    Réunis le 28 janvier 2013 à Paris, les adhérents du groupe français d’IFOAM (Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique) ont constaté la maturité de leur association et envisagé une nouvelle étape.

  • Dossier de Presse : Quelle agriculture pour demain ?

    A l’heure de la crise de confiance envers le secteur des plats préparés industriels, ce salon de l’agriculture est l’occasion de se demander quel produits nous souhaitons voir dans nos assiettes et quelle agriculture nous voulons pour la France.

  • OGM : les gouvernements européens jouent au pompier pyromane !

    Les représentants des 27 gouvernements de l’Union Européenne réunis, le 25 février 2013 au sein du Comité Permanent de la Chaîne Alimentaire, ont décidé d’ouvrir brutalement le marché européen à 66 nouveaux OGM. 27 d’entre eux pourront aussi envahir les champs.

  • CP- Printemps Bio 2013

    Après les différents scandales concernant l’agroalimentaire, le Printemps Bio est l’occasion, pour le grand public, de venir à la rencontre des agriculteurs, des artisans, des transformateurs et des distributeurs de produits, engagés en agriculture biologique, un mode de production respectueux de l’environnement. Le Printemps Bio se déroulera du 1er au 15 juin 2013 avec plus d’une centaine d’animation à travers toute la France.

  • Dossier de Presse Printemps Bio 2013
  • CP - Eau et bio : La France à nouveau condamnée le 13 juin

    Le 13 juin, la France a, à nouveau, été condamnée par la Cour de Justice de l’Union européenne pour manquement à ses obligations : « La Cour estime que 10 zones dans lesquelles la pollution des eaux par les nitrates est élevée aurait dû faire l’objet d’un classement en zone vulnérable et d’une politique de restauration. Elle prononce donc la condamnation de la France qui a manqué à ses obligations.

  • Publication des chiffres clés de l’AB en Ile de France 2013 (pour l’année

    Le GAB IdF publie, pour la deuxième année consécutive, les chiffres clés de l’Observatoire Régional de l’Agriculture Biologique en Île-de-France. Cette étude approfondie du GAB IdF permet d’avoir une photographie détaillée de l’agriculture biologique dans la région...

  • CP- Du 23 au 29 septembre 2013 : « Bio et local, c’est l’idéal® »

    Les circuits courts en agriculture biologique ont vu naître ces dernières années des expériences de plus en plus innovantes permettant l’accessibilité aux produits bio géographiquement et économiquement. Du 23 au 29 septembre, les groupements de producteurs bio du réseau FNAB (Fédération nationale de l’agriculture biologique) vous donnent à voir la diversité de ces circuits à travers un programme d’animations sur toute la France.

  • CP de Brigitte Allain : Une Loi pour la protection des consommateurs mais aussi pour défendre les agriculteurs et les PME !

    La première lecture du projet de loi sur la consommation s’est achevée cette nuit à l’Assemblée nationale. Co-cheffe de file, pour le groupe écologiste, Brigitte Allain, exprime sa satisfaction sur la bonne écoute du Gouvernement ...

  • Communiqué de Presse Automne Bio 2013

    A l’occasion de l’Automne Bio, quatre fermes biologiques de la région Ile de France organisent de grands marchés bio festifs, rassemblant les agriculteurs bio de leur territoire.

  • Produire et transformer pour le marché bio local

    Jeudi 11 décembre, le GAB IdF s’était entouré d’une quinzaine de partenaires (des représentant de la profession agricole jusqu’aux sociétés de restauration collective, en passant par nombre d’institutions et collectivités) pour annoncer la création de la nouvelle Coop Bio Ile-de-France, coopérative créée sous forme de SCIC, dans le but de mettre en place des ateliers de transformation d’envergure pour rendre les produits bio franciliens accessibles à la restauration collective, notamment. 150 acteurs du territoire s’étaient déplacés pour l’occasion.

  • « MANGER BIO ET LOCAL, C’EST L’IDÉAL » 2015

    Les agriculteurs bio d’Ile-de-France interpellent les candidats aux régionales. En 30 ans, l’Île-de-France a perdu 45% de ses céréaliers, 70% de ses éleveurs, 90% de ses maraîchers et 90% de ses arboriculteurs. En parallèle, le secteur biologique est en pleine dynamique de croissance avec + 20%, c’est l’estimation que fait le GAB IdF sur l’évolution des surfaces cultivées en bio d’ici fin 2015. A l’occasion de la campagne Manger Bio et Local c’est l’idéal (du 19 au 27 sept), la FNAB vient de publier un plaidoyer à destination des candidats aux régionales. Une invitation à se positionner sur des engagements forts destinés à soutenir et accélérer le développement de l’agriculture biologique dans la région.

  • J-2 avant le 2eme tour des régionales

    Découvrez quels candidats s’engagent pour le développement de l’agriculture biologique Mi-octobre, le Groupement des Agriculteurs Biologiques d’Ile-de-France (GAB IdF) a envoyé un courrier à toutes les têtes de liste aux élections régionales alors déclarées, pour leur demander de se positionner sur plusieurs propositions essentielles en faveur d’une agriculture respectueuse de l’environnement et permettant aux producteurs de vivre de leur métier : l’agriculture biologique. A 5 jours du premier tour des élections régionales, le GAB IdF rend publiques les réponses des candidats. Restauration collective, foncier, aménagement du territoire, préservation des ressources naturelles, aides incitatives : nos élus ont des leviers pour changer la donne.

  • Lancement du Club Pain Bio d’Ile de France

    Le mardi 24 novembre 2015, à l’issu du groupe thématique Plan Bio 2014-2020 sur les « Fillières et la consommation », le Cervia Paris Ile de France et le Groupement des Agriculteurs Bio d’Ile de France ont signé une convention de partenariat pour animer un Club Pain Bio Ile de France.

  • L’AB d’Ile de France progresse

    L’AB d’Ile de France poursuit son développement sur l’ensemble des territoires franciliens, avec plus de 1600 ha cultivés supplémentaires en 2015.

  • C’est le Printemps BIO

    Le Printemps Bio : des centaines d’événements tous publics sur l’Agriculture Biologique et ses produits, organisés dans toute la France durant la première quinzaine du mois de juin. Cette initiative de l’Agence Bio s’appuie sur un réseau d’acteurs relais. Le Groupement des Agriculteurs Biologiques d’Ile de France assure l’initiation, la coordination et le développement d’actions pour la région francilienne.

  • Publication de l’Observatoire Régional 2016 de l’AB francilienne

    L’édition 2016 de l’Observatoire Régional de l’Agriculture Biologique d’Ile de France (ORAB IdF 2016) est arrivée ! Disponible en version électronique et imprimée, ce livret de 80 pages offre un bilan complet de la production biologique et des circuits de distribution de la région. Un outil précieux pour tous ceux qui s’intéressent à l’évolution de l’AB depuis le champ jusqu’à l’assiette.

  • Publication des Actes de la formation "L’AB : un levier de développement durable des territoires"

    Le GAB IdF publie les actes de « l’Agriculture Biologique : un levier de développement durable des territoires », une formation pour les élus et les agents territoriaux franciliens, organisée le 19 avril dernier avec la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, à l’hôtel de ville de Paris. Objectif : enclencher une dynamique pour le développement de l’AB dans les territoires. Le livret de 8 pages fait la synthèse des échanges et le point sur les outils à disposition des collectivités.

  • Le Bio fait campagne

    «  Manger Bio Et Local, c’est l’idéal » : plus de 300 événements organisés en France du 17 au 25 septembre 2016 par les agriculteurs de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) dans le cadre de « Manger Bio Et Local, c’est l’idéal » une campagne de promotion et de sensibilisation à la consommation de produits bio locaux.

  • Mobilisation face à la Région
  • Du bio et local à Bagneux

    Pour la première fois en Ile-de-France, des producteurs bio locaux répondent à un appel d’offre en restauration collective, et ce, grâce à l’entremise de Vivrao, agence de conseil, qui a lancé le concept « Mon assiette bio, ma pelle », en partenariat, sur la ville de Bagneux, avec le Groupement des Agriculteurs Biologiques (GAB IdF). Les deux partenaires sont réunis par une même philosophie : introduire du bio local en restauration collective, en garantissant une juste rémunération aux producteurs.

  • DP - Du bio et local à Bagneux

    Pour la première fois en Ile-de-France, des producteurs bio locaux répondent à un appel d’offre en restauration collective, et ce, grâce à l’entremise de Vivrao, agence de conseil, qui a lancé le concept « Mon assiette bio, ma pelle », en partenariat, sur la ville de Bagneux, avec le Groupement des Agriculteurs Biologiques (GAB IdF).

  • Salon de l’Agriculture
  • Chiffres clés 2010

    Les premiers chiffres clés viennent de sortir ! Environ 1500 ha franciliens sont passés en bio en 2010, ce qui représente une augmentation de 30% des surfaces cultivées en bio.

  • 11 organisations non gouvernementales dont la FNAB écrivent au Président de la République sur la future PAC

    Monsieur le Président, Lors du Conseil européen des 22 et 23 novembre, vous déciderez avec vos homologues européens si le prochain cadre financier pluriannuel de l’Union européenne mobilisera ou non des investissements au service d’une économie soutenable et prospère. C’est la voie que doit emprunter l’Union européenne pour sortir de la crise.