Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart forme ses élus et agents au développement de l’AB

Partagez

La communauté d’agglomération Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart, qui rassemble 24 communes de Seine et Marne et de l’Essonne est la 1ère intercommunalité à organiser la formation «agriculture bio de proximité « proposée par le GAB IdF. Mardi 3 octobre, 90 personnes se sont retrouvées à la rotonde de Moissy Cramayel pour rencontrer des agriculteurs biologiques et bénéficier du retour d’expérience de collectivités ayant mobilisé du foncier pour créer des fermes urbaines, intégrer du bio local en restauration collective ou encore mettre en place des plans d’actions pour prévenir les pollutions agricoles.

«Il faut une volonté politique dans une ville nouvelle pour faire de l’agriculture». Line Magne, Maire de Moissy Cramayel avait appelé de ses vœux l’organisation de cette formation, secondée par son Directeur Général des services, Emmanuel Cattiau, qui avait participé, en avril 2016, à la journée «L’AB ; un levier de développement durable des territoires». Il faut dire que Moissy Cramayel a amorcé une dynamique de développement de l’AB sur son territoire :

- Sa restauration collective intègre des produits bio locaux aux menus ;
- 3,5ha ont été identifiés au sein d’un futur éco-quartier pour installer un agriculteur biologique
- l’entretien des espaces communaux favorise le retour de la biodiversité via la gestion différenciée et l’éco-pâturage.

Hôte de cette journée, Moissy Cramayel entend bien être le moteur d’une dynamique de territoire à l’échelle de la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud qui, déjà, héberge le 1er Point Info Ressource sur l’AB, en partenariat avec le GAB IdF.

«Vous pensez que votre projet est irréaliste, vous butez sur des freins qui vous semblent insurmontables, sachez, qu’au GAB IdF, il y aura forcément une personne capable de vous accompagner, que ce soit sur la restauration collective, l’installation d’agriculteurs biologiques, la prévention des pollutions agricoles,...». Emmanuel Vandame, Vice Président du GAB IdF, a ouvert la journée aux côtés de Line Magne, Maire de Moissy Cramayel et de Philippe Rio, Vice-Président de l’Agglomération de Grand Paris Sud.

La journée était placée sous le signe de la complémentarité entre espaces urbains et agricoles. A l’heure où nombre d’élus franciliens font du développement économique et de la création de logements une priorité, la préservation du foncier agricole et le développement de l’AB n’a pas toujours voix au chapitre. Pourtant «Même si c’est plus facile d’urbaniser du foncier agricole que des friches industrielles, l’agriculture, c’est important, pour vous, pour vos enfants» a rappelé Emmanuel qui a fait part de son expérience sur le plateau de Saclay où il a envisagé la conversion de sa ferme et la valorisation de ses produits en circuits de proximité pour acquérir une légitimité auprès des élus et de la population du territoire.

Car produire, c’est nourrir et ce cycle du champ à l’assiette prend tout son sens quand les cultures et élevages biologiques arrivent dans les assiettes des enfants du territoire.

Télécharger

La revue de Presse, réalisée par les services de la Ville de Moissy Cramayel

Vos contacts

Auteure de l'article :
Angélique Piteau
, Responsable Communication et Porte-Parole, 06 86 64 21 11

Contact pour les collectivités
Bénédicte Rebeyrote, Responsable du Développement des territoires, 06 37 93 83 40

Actualités précédentes